Les métiers de la distribution qui recruteront le plus en 2019 (3)

Laisser un commentaire

Chaque fin d’année, c’est une tradition : les cabinets de recrutement français et européens font leurs pronostics et cherchent à savoir quelles branches, quels secteurs, quels métiers recruteront le plus  au cours de l’année suivante. Pour 2019, les publications de différents experts sont tombées : dans le domaine de la vente et de la distribution, certaines compétentes et certains profils de postes ont le vent en poupe pour la nouvelle année qui s’annonce. Voici la suite des métiers que nous avons retenus, dans une liste non exhaustive !

 

Responsable relation client / customer relationship manager

 

Comme son nom l’indique, il est responsable de la relation client, c’est-à-dire d’une intermédiation rapide et efficace entre la marque et les consommateurs, pour une expérience d’achat ou de service après-vente réussie côté client, et pour un feedback, une prospection et une fidélisation performants côté entreprise. Un rôle de plus en plus important dans la société de consommation d’aujourd’hui, alors que d’une part l’acheteur veut de plus en plus de services, de qualité et de rapidité pour un prix toujours plus compétitif, et que d’autre part, en face, la concurrence est impitoyable pour récupérer des parts de marché entre les différents acteurs du secteur de la distribution.  

 

En clair, le responsable de la relation client est devenu un vecteur stratégique incontournable pour les enseignes de la grande distribution et de la distribution tout court, et dans ce sens, c’est un poste appelé à se développer, et à s’enrichir professionnellement et financièrement : « les salaires ont explosé dans ce domaine de compétences ces deux dernières années, parce que les groupes ont compris que c’était la clé numéro 1 du succès auprès des clients et donc face à la concurrence », explique l’AFRC (Association Française de la Relation Client), qui publie chaque année son Observatoire de la Relation Client et étudie  de près les évolutions des stratégies d’entreprises en la matière. « Aujourd’hui un très bon responsable du customer management peut se permettre de demander des salaires tournant autour des 80 000 € brut annuels et jusqu’au-delà des 100 000 € brut annuels, sans les primes, les intéressements ni les dividendes. Disons qu’en intégrant tout cela, un responsable de la relation client d’une enseigne connue peut gagner entre 6600 € et 8700 € brut mensuels ».

 

Pilote de flux

 

La distribution est l’un des secteurs où les acteurs de la chaîne logistique (la supply chain) subissent la plus grosse pression : comme déjà dit plus haut, les clients veulent toujours mieux, toujours plus vite, toujours moins cher… alors pour les séduire, il faut proposer des commandes de mieux en mieux emballées, de plus en plus rapidement expédiées, avec des options de livraison de plus en plus souples, n’importe où ou quasi, et tout ça pour un budget de plus en plus serré…. « On peut refuser ces exigences, mais c’est la mort assurée : avec des concurrents comme Amazon et les autres géants du commerce en ligne, qui proposent des services de livraison incroyablement performants et qui le font volontairement à perte pour distancer la concurrence, ne pas jouer le jeu signifie se laisser distancer par tous les autres et à terme, péricliter », explique l’Association Française pour la Logistique. « D’où l’importance stratégique du pilote de flux, qui va coordonner la production et les prévisions de vente, anticiper à la fois les besoins des clients et ceux de l’enseigne, assurer la jonction entre les sites d’usine, les prestataires intermédiaires et le siège, les arrivées de matières premières, le déstockage des produits finis, etc… ». 

 

En 2019, ce type de poste continuera à se développer de manière exponentielle avec la concurrence qui continue à s’aiguiser entre les différents acteurs du marché, et les recrutements sont en recrudescence depuis maintenant plusieurs mois dans ce domaine. « Les entreprises de la distribution ont prévu, pour la plupart, de grosses restructurations et des développements ou redéploiements stratégiques ambitieux, avec une priorisation aux postes clés que sont l’informatique et la supply chain. Ce sont donc des métiers qui sont de plus en plus prisés des recruteurs, en particulier la grande distribution qui n’hésite pas à proposer des salaires très attractifs », analyse l’Observatoire des Métiers : entre 2450 et 4160€ brut par mois en France, soit un salaire médian de 3500 € hors primes et avantages.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *