Archives de catégorie : Législation

Revente à perte : comment s’y retrouver pour être dans la légalité ?

Alors qu’en France, la DGCCRF (Direction de la répression des Fraudes) accuse une grande enseigne de la grande distribution de fraude, après que cette dernière a pratiqué la revente à perte de plusieurs produits grâce à des promotions à -70%, il peut être utile pour les professionnels et les personnels du secteur de rappeler ce que dit la loi française, mais aussi le droit européen, en la matière…. Car, de jurisprudence en directive, et d’amendement en arrêté, il devient franchement difficile de s’y retrouver. Et gare au contrevenant qui sera ensuite épinglé pour infractions aux dispositions en vigueur !

Continuer la lecture

Automobile : en mai 2018, le contrôle technique fait sa révolution !

Les nouvelles règles de ce contrôle technique version 2018, correspondent en réalité à une requête des instances européennes qui remonte à il y a plus de 7 ans : notre pays est tenu depuis 2014 d’obéir à un texte édicté par le conseil européen, et qui exige un niveau de contrôle technique nettement supérieur à ce qui existe aujourd’hui pour les véhicules. Le but de cette mesure est d’abord d’améliorer la sécurité des véhicules au niveau des équipements et de l’entretien, mais aussi d’aboutir à terme à une harmonisation des règles à ce niveau là, pour tous les pays de l’Union Européenne.

Continuer la lecture

Jardineries et glyphosate : quels produits peut-on vendre et que dit la loi ?

Alignés sur les étagères des magasins de jardinerie, les flacons d’herbicides à base de glyphosate restent légion. Mais depuis un an et quelques jours, ils ne sont plus autorisés à la vente en libre accès ; depuis le 1er janvier 2017, il faut impérativement passer par un vendeur, qui, comme pour l’alcool délivré aux clients dans les grandes surfaces par exemple, vous ouvre les portes de la vitrine contenant ces biens de consommation désormais très strictement encadrés.  C’est la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015 qui a jugé cette transition nécessaire, pour des produits jugés « dangereux sans délivrance d’un conseil adapté ». Les jardineries et les grandes surfaces sont donc légalement tenues, depuis un peu plus de 12 mois, d’accompagner les clients avec « recommandation personnalisée » et de ne plus délivrer les désherbant que sur demande. Et les produits ne contenant pas de glyphosate ne sont pas exemptés de cette obligation : tous les composants phytosanitaires sont concernés.

Continuer la lecture