Archives de catégorie : Emploi

Pourquoi la distribution est un secteur d’avenir pour l’emploi

Interviewée le 18 juillet 2018 sur le plan social en cours dans les rangs du distributeur Happychic, appartenant au groupe nordiste Mulliez, et aux 466 suppressions de postes (90 fermetures de magasins) dans le groupe de prêt-à porter, Muriel Pénicaud a lancé la petite phrase qui fâche : « on ne peut pas garder les métiers du passé, il faut investir dans la formation et accompagner les travailleurs vers les métiers du futur. La distribution est un exemple très fort de cette mutation des métiers : le développement de l’e-commerce entraîne moins de magasins mais davantage de logistique et de transports ». Enfonçant le clou, la ministre du Travail de comparer la distribution en magasin à la bougie et le e-commerce à l’électricité…

Continuer la lecture

1 employeur sur 2 recrute via internet : les sites spécialisés ont la cote !

D’après une enquête récente diligentée par les services de Muriel Pénicaud, la Ministre du Travail, en 2018 plus d’un recruteur sur deux utilise les sites internet spécialisés comme Clicandsea, Distrijob ou Jobtransport pour trouver le, ou la candidate idéale. Selon la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques), le web et les sites dits « agrégateurs d’emplois » sont désormais l’outil favori des employeurs afin de chasser les têtes et de dénicher les meilleures candidatures : « les patrons et les entreprises, petites, moyennes ou grands groupes, privilégient aujourd’hui systématiquement le numérique pour trouver de nouvelles recrues », explique l’organisme de la rue de Grenelle. « Nous avons constaté que plus de 50% des nouveaux CDI (contrats à durée indéterminée) et CDD (contrat à durée déterminée) de plus d’un mois étaient le fruit d’une recherche sur internet. La préférence des recruteurs va directement aux sites spécialisés dans la mise en relation avec les demandeurs d’emploi, car ils font aujourd’hui en priorité confiance aux logiciels de ces entreprises, capables avec leurs algorithmes de déterminer de façon très précise quelle candidature correspondra le mieux à telle ou telle offre. Et quand ce ne sont pas les employeurs directement qui vont sur ces sites dédiés à l’emploi, ce sont les cabinets de recrutement qu’ils ont missionné pour le faire. Seulement 15% des patrons en recherche de salariés consultent directement les CVthèques ».

Continuer la lecture

Jardineries, grandes surfaces, bricolage, prêt-à-porter… une mine d’emplois saisonniers !

Entre les soldes d’été et les grandes vacances, propices à la fréquentation touristique et synonymes de dépenses des ménages  – qui cassent la tirelire en juillet et en août – , le secteur de la distribution est, avec l’hôtellerie, la restauration et les loisirs, le secteur d’activité qui recrute le plus grand nombre d’emplois saisonniers pendant les congés estivaux. Et pas de panique : il n’est pas trop tard pour trouver : « il y a toujours des désistements, et de toute façon nous ne couvrons jamais totalement nos besoins en personnel, les équipes partant presque toutes entre le 15 juillet et le 15 août. Avec le démarchage direct, les sites internet dédiés à l’emploi spécialisé dans nos domaines d’activités restent la solution la plus efficace, et de loin, parce que nous postons précisément les offres d’emplois pour lesquelles nous cherchons à recruter, ce qui nous assure la meilleure adéquation avec les volontaires en demande de travail saisonnier », explique le directeur d’un centre commercial Leclerc, près de Granville, dans la Manche.

Continuer la lecture

Les supermarchés du bio, grands pourvoyeurs d’emplois

Les chiffres sont officiels : la filière du bio comptabilise aujourd’hui en France plus de 134 000 emplois. C’est ce que révèlent les dernières statistiques publiées par l’Agence Bio, qui estime que depuis 2013, le nombre de postes pourvus dans la grande distribution estampillée bio a été multiplié par 2 au moins : « le secteur crée des emplois, c’est une évidence, avec une très forte croissance en France d’année en année, que l’on estime à environ 15,5% chaque année depuis trois ans, sans doute plus. Le bio en France, cela représente aujourd’hui entre 6 et 10% de la surface agricole dans notre pays, et on estime que ce chiffre va encore augmenter d’ici 2019 avec plus de 40% d’exploitations en cours de certification. On pense que d’ici 2022, la surface agricole du bio représentera au moins 15% des cultures. Et plus la surface agricole utile du bio progresse, plus le marché de la distribution du bio progresse, plus l’emploi dans le bio progresse. Rien que de très logique ! ».  Aujourd’hui, plus de 17 000 entreprises d’importation, de transformation et de distribution se sont spécialisées dans le bio. D’une année à l’autre, en moyenne, leurs effectifs salariés augmentent de plus de 10%. Toujours selon l’Agence Bio, cela représente près de 44 000 ETP (équivalent temps plein), et « le secteur de l’aval, c’est-à-dire de la transformation et surtout de la distribution, est celui qui connaît la plus forte croissance grâce à l’organisation des filières ».

Continuer la lecture

L’enseigne néerlandaise « Action » crée des centaines d’emplois en France

C’est une enseigne qui porte plutôt bien son nom : le néerlandais Action n’en finit pas… d’agir, pour se développer en France où il crée de plus en plus d’emplois dans la distribution de produits à petit prix. Certains économistes évoquent même une « ascension vertigineuse » du hard discounter nord-européen, qui ouvrait en janvier 2018 son 336ème magasin dans l’Hexagone, et vient de se porter repreneur pour plusieurs dizaines d’ex magasins Dia, dont le groupe Carrefour a choisi de se désengager. Ce qui devrait permettre de sauvegarder une centaine d’emplois en France.

Continuer la lecture

Les distributeurs de mode misent sur l’été, les grandes enseignes recrutent

Bonne nouvelle : l’année dernière les distributeurs de mode ont réalisé une bonne année, bien meilleure que prévu : « Nous anticipions une hausse de l’activité de 0.2% pour 2017, et nous sommes à trois fois plus, puisque nous avons fini l’année à 0.6% », explique l’IFM, l’Institut Français de la Mode. « L’activité des distributeurs a été bien au-delà de nos anticipations et c’est tant mieux ». Moins bonne nouvelle : l’activité s’est cassé la figure au premier trimestre 2018, et toutes les enseignes misent sur l’été pour rebondir.

Continuer la lecture

Carrefour, Marks&Spencer… l’emploi évolue plus qu’il ne disparaît

Avis de tempête pour deux enseignes phares, chacune dans leur pays : Marks&Spencer en Grande-Bretagne, et Carrefour en France : la première vient d’annoncer qu’elle allait fermer 1 magasin sur 10, soit une centaine de magasins sur un total de 1000 points de vente. Le même jour, mardi 22 mai 2018, en France, le groupe Carrefour confirmait la stratégie d’austérité de son nouveau patron, Alexandre Bompard, et la fermeture probable de 227 magasins dans toute la France, essentiellement des supérettes de proximité, faute de repreneurs.

Continuer la lecture

Les bons chiffres INSEE pour l’emploi, qui accélère dans la distribution

Selon l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), près de 58 000 nouveaux emplois ont été créés au premier trimestre 2018, entre le 1er janvier et la fin du mois de mars. Une dynamique qui représente une hausse de 0.3% par rapport à la dernière période flash étudiée par l’INSEE, entre octobre et décembre 2017, et surtout une progression de près de 1.5% depuis janvier 2017, soit sur l’année écoulée + 1 trimestre. Même constat pour l’intérim, qui dépasse les 8% de progression sur l’ensemble des douze mois de 2017, et se porte toujours bien au 1er trimestre 2018, même si la courbe ralentit grâce au nombre très favorables de postes créés et pourvus en CDI.

Continuer la lecture

La grève SNCF désastreuse pour les céréaliers, très gros clients du fret

Ports ou silos, à l’arrivée comme au départ, plus un wagon de céréales n’arrive à destination, ou alors au compte goutte : la grève des cheminots pèse lourd sur les usagers du fret (voir notre article) et en particulier sur les professionnels de l’agroalimentaire, qui tirent la sonnette d’alarme : après un mois de grève, les dépenses imprévues liées aux surcoûts de transport deviennent ingérables : « Plus de 10 euros supplémentaires par tonne en moyenne », explique l’AGPB (Association Générale des Producteurs de Blé).  « Notre seul plan B c’est le transport par la route, et il n’y a pas assez de camions et surtout de chauffeurs disponibles, ou alors les transporteurs doivent embaucher en intérim et louer du matériel roulant, ce qui nous est évidemment répercuté sur la facture. En France, un céréalier sur deux, quasiment, n’arrive pas à se payer correctement. Et avec la crise économique de 2008, cela fait bientôt dix ans que la situation est très compliquée. Les cheminots ne se rendent pas compte, mais avec leur mouvement social ils sont en train d’achever la filière ».

Continuer la lecture

Plan de restructuration Carrefour : quelles conséquences pour la logistique ?

L’enseigne Carrefour s’est illustré, à la Une de l’actualité cette fin janvier 2018, pour une annonce qui provoque la colère de ses salariés et suscite une « vigilance particulière » du ministère de l’économie pendant les mois à venir : son nouveau PDG depuis le printemps dernier, Alexandre Bompard (ex patron de la Fnac), a décidé dans le plus grand secret d’une nouvelle stratégie de développement et d’un vaste plan de restructuration.

Continuer la lecture