Fêtes de fin d’année : les recruteurs offrent plusieurs milliers d’offres d’emplois partout en France

Laisser un commentaire

Pour l’essentiel, ce sont des offres de travail en intérim ou en CDD, mais parfois, ces jobs saisonniers liés à la période d’intense activité qui précède les fêtes de fin d’année peuvent permettre aux candidats de transformer l’essai : « ces périodes durant lesquels nous sommes à flux hypertendus parce que les fêtes de Noël et du réveillon du Nouvel An approche, ce sont aussi des moments où nous en profitons pour tester nos nouvelles recrues, et pour repérer les candidats à un poste plus pérenne qui pourraient faire l’affaire soit sur des postes de vente dans nos magasins, soit sur des postes de logistique et de transport du côté de nos entrepôts et pour nos services de livraison », explique la Direction des Ressources Humaines d’une très grand enseigne de distribution de parfums et cosmétiques.

 

De fait, les mois de novembre et décembre sont traditionnellement plus que favorables à l’emploi dans la distribution, mais ils sont aussi suivis des soldes de fin d’années, qui permettent à certaines recrues de prolonger ou de faire renouveler leur contrat de fin d’année en contrat… de début d’année suivante ! « Il est clair que si, dans mon magasin, je m’aperçois qu’une personne nouvellement embauchée en fin d’automne pour le boom d’activité de novembre et décembre, présente toutes les qualités requises et se montre motivée, dynamique, bon esprit, efficace, je vais lui proposer de rester pour la période des soldes, tout aussi intense, qui suit celle des fêtes. Et si, durant ces deux CDD ou contrats en intérim, elle a réellement fait ses preuves et qu’elle est partante, je lui propose soit un CDD longue durée renouvelable, soit directement un CDI », affirme de son côté le patron d’une chaîne de chocolats, qui possède plus de 300 magasins en France et en Europe.

 

Dans cette course effrénée aux candidats, les recruteurs se dépêchent tout particulièrement de séduire ceux qui possèdent des talents dans les secteurs de l’alimentaire haut de gamme : métiers de bouche, mais aussi responsables de rayons ou logisticiens spécialisés en produits frais…. « Les traiteurs, bouchers, poissonniers, boulangers, pâtissiers et autres responsables des vins et spiritueux sont plus que jamais, à cette période de l’année, des éléments vitaux de nos équipes et de notre personnel, nous ne pouvons rien faire sans eux car ils sont ceux qui vont vendre les produits les plus demandés, dans les grandes surfaces comme dans les plus petits magasins de produits alimentaires », détaille le patron d’une grande enseigne de distribution de produits alimentaires de luxe.

 

« Quel que soit le niveau de gamme, à Noël et au jour de l’an, les consommateurs veulent du foie gras, des huîtres, de la truffe, de la belle volaille, du gigot, des poissons fins, des chocolats et autres douceurs sucrées, du champagne et du vin : c’est le constat des distributeurs du haut de gamme, mais c’est exactement la même chose dans les rayons des hypermarchés, d’où la nécessité absolue pour nous de recruter du monde pour tenir ces rayons, qui doublent ou triplent d’ailleurs de surface en novembre et jusqu’en janvier », complète le directeur de magasin d’un magasin Auchan, en région parisienne.

 

Autre secteur où les recrutements sont légion à partir de maintenant et pour le prochain trimestre : les enseignes de jouets, toujours dévalisées au moment de Noël et qui réalisent à cette période une part très importante de leur chiffre d’affaires : « Pas question d’avoir des clients obligés de faire la queue dehors avant de pouvoir entrer dans le magasin, ou de pouvoir passer à la caisse, car c’est la meilleure manière de les pousser à se détourner de nos magasins pour aller dépenser leur budget cadeau sur internet », explique le responsable parisien d’une autre grande marque de distribution, consacrée aux jouets et aux produits éducatifs. « D’ici fin décembre, nous devons recruter au moins 5000 personnes sur toute la France ».  De la même manière, chaque grande enseigne dans tous les secteurs de la distribution prévoit de doubler, voire de tripler ses effectifs en ce moment. Soit des dizaines de milliers de postes à pourvoir dans tout l’Hexagone….

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *