Cadres : en France, ils sont plus de 8 sur 10 à vouloir retrouver un emploi ailleurs qu’à Paris

Laisser un commentaire

Les cadres d’Île-de-France ont la bougeotte ! « Plus de 80% d’entre eux expriment en cette rentrée 2019 des envies de partir de la capitale pour aller travailler dans d’autres villes de France : Bordeaux, Nantes, Lyon, Marseille, Toulouse, Rennes, Montpellier ou Lille… », explique l’Observatoire des Cadres et du Management. « C’est le résultat de certaines enquêtes publiées cette fin août par plusieurs organismes spécialisés dans l’emploi des cadres, et l’objectif affiché des personnes interrogées, c’est de gagner en pouvoir d’achat et en sérénité, fuir le stress et la pollution, gagner en soleil ou / et en espace… ». Des statistiques actualisées mais qui correspondent à celles de la fin 2018, où, déjà, les cadres franciliens exprimaient leur désir d’ailleurs : l’an dernier, ils étaient même 84% à imaginer un jour quitter leur travail parisien pour s’expatrier professionnellement en province !

 

Dans le domaine de la logistique, comme du commerce et de la distribution, c’est Bordeaux qui a leur préférence, avec plus de la moitié des souhaits exprimés : des cadres qui, dans le sens inverse, sont dans certains secteurs très attendus par les entreprises de la métropole girondine. Dans le transport et la logistique, le commerce et la distribution, les entreprises installées sur place annoncent prévoir plus de 4000 recrutements cette année à Bordeaux même, dont un petit millier de créations nettes de postes. Et près de 6000 recrutements pour la métropole bordelaise. Dans tous les secteurs, les informaticiens sont particulièrement recherchés. Mais attention, dans d’autres secteurs, notamment le marketing et la communication, la ville du Sud Ouest est plus touchée que d’autres par le chômage des cadres : dans ces secteurs d’activité, l’offre de main d’œuvre est supérieure à la demande.

 

Après Bordeaux, c’est Nantes qui séduit le plus les Parisiens avec 48% des souhaits de mobilité exprimés : située à seulement 45 minutes de la mer, la ville de Loire-Atlantique séduit particulièrement les professionnels du tourisme et de la mer, les cadres du portuaire avec Saint-Nazaire toute proche, mais aussi des nouveaux métiers de l’énergie propre (solaire, éolien), les cadres en recherche et développement, les scientifiques spécialisés dans le domaine maritime… 38% d’entre eux veulent aussi retrouver un travail dans le commerce et la distribution, 14% dans le transport et la logistique.

 

Enfin, en troisième position, Lyon continue à attirer les cadres : depuis 2015 elle figure sur le podium du classement de leurs villes favorites. La capitale de la région Rhône-Alpes séduit particulièrement les cadres spécialisés dans le e-commerce et le e-marketing, les cadres du numérique, du commerce et de la distribution, mais aussi les managers du transport et de la logistique, avec à disposition un aéroport international, 3 gares TGV et un réseau routier stratégique. Et contrairement à Bordeaux où certains débouchés sont saturés pour les cadres, à Lyon le marché du travail reste fluide pour les managers, avec un taux de chômage qui y est même moins élevé qu’ailleurs pour cette catégorie d’actifs. Et là comme ailleurs, les informaticiens, développeurs web et autres programmateurs sont extrêmement recherchés, à tel point que leurs salaires y sont de plus en plus équivalents à ceux des cadres parisiens du secteur !

 

En France, les embauches de cadres sont au beau fixe : plus 54% en 5 ans, soit 280 600 nouveaux recrutements entre 2014 et 2019. Mais deux entreprises françaises sur 3 déclarent continuer à rencontrer des difficultés de recrutements des cadres, et les chasseurs de tête sont en permanence sur le qui-vive : en moyenne, un cadre français reçoit chaque année entre 3 et 5 propositions d’embauches par une entreprise concurrente à la sienne ! Les métiers en tension évoqués plus haut représentent un marché du travail particulièrement porteur pour les cadres (informatique, recherche et développement transport et logistique, commerce et distribution, services aux entreprises). Selon les prévisions de l’APEC (Agence pour l’Emploi des Cadres), l’embauche des cadres devrait continuer à progresser en France ces deux prochaines années : c’est devenu un secteur de réflexion stratégique dans les départements RH des entreprises.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *