Produits frais et livraison à domicile : Casino – Monoprix innovent

Laisser un commentaire

C’est la nouvelle arme des géants de la distribution pour réussir à répondre à la demande croissante d’une clientèle active et urbaine : la livraison ultra rapide de produits frais. Pour parvenir à cette mutation accélérée, ils ont imaginé des entrepôts gigantesques, animés par des centaines, des milliers de robots qui gèrent quasiment seuls le stockage et le déstockage des aliments. Sur les écrans des ordinateurs de contrôle, on les aperçoit comme une armée de points, bleus, verts, jaunes, des fourmis en activité continue. Ils ne s’arrêtent tout bonnement jamais.

 

La métaphore la plus appropriée, c’est encore sans doute celle de la ruche : tout a été pensé sur le modèle de la ruche : à la pointe de la technologie, il décompose les entrepôts en millions d’alvéoles dans lesquelles se trouvent les produits frais, donc périssables. Imaginé, conçu et développé par une société anglaise, Ocado, le concept est finalement celui d’un frigo en taille gargantuesque, avec des casiers de rangement qui permettent d’y classer, d’y trier les aliments par taille, par genre, par date de péremption et selon 3 catégories de températures différentes. « Les robots vont chercher les produits dans les casiers et les amènent aux préparateurs », explique Luke JENSEN, Directeur général d’Ocado Solutions. « Cela nous permet de préparer une commande, avec plusieurs dizaines de produits, mettons, 50 produits, en largement moins de dix minutes, 6 à 8 minutes exactement ».

 

Pendant les trois quarts du processus, le maître du jeu c’est donc la robotique : les salariés n’interviennent qu’au bout de la chaîne de préparation, pour mettre en sac et livrer la commande. Un système révolutionnaire et futuriste, dont le potentiel n’a pas trompé le groupe français Casino, immédiatement séduit. Du coup, Monoprix va tester le système : l’intégralité du commerce en ligne de la marque va être confiée à Ocado, depuis les commandes sur le site internet aux fameux entrepôts, jusqu’aux clients. Objectif : une livraison ultra optimisée, ultra rapide, et stratégique pour le groupe du visionnaire Jean-Charles Naouri. « Avec Ocado nous allons gagner 5 ans, sur le processus de développement des livraisons à domicile que nous aurions pu mener. On était capables de le faire seul, simplement on va aller beaucoup plus vite en termes d’expertise et de savoir-faire par rapport à ce que nous savons faire aujourd’hui », analyse Régis Schultz, Président de Monoprix.

 

Casino, Amazon Fresh, mais aussi Carrefour ou Auchan : tous ces groupes cherchent un modèle rentable pour leur épicerie en ligne. Mais l’équilibre est difficile à trouver en terme financier : les clients sont de plus en plus nombreux à vouloir la livraison la plus rapide possible, à domicile, y compris pour le frais, mais tous ne sont pas encore prêts, paradoxalement : il faut composer avec ceux qui viennent d’abord repérer en magasin avant d’acheter en ligne, ceux qui se convertissent au net à conditions d’y trouver les marques les plus pointues, ou du local, ceux qui ne délaisseraient les rayons pour rien au monde, ceux qui mixent les habitudes d’achat… et trouver le moyen, les modèles et la rentabilité pour satisfaire à tous les désidératas simultanément.

 

D’ici moins de 18 mois, avec cette technologie la plus avancée au monde dans son domaine, Monoprix sera capable de livrer plus de 50 000 références à ses clients en 24 heures sur Paris, l’Ile de France, la Normandie et le Nord, avant d’élargir progressivement son offre à toute la France. Le coût de préparation de commande sera le plus bas du marché, et pour en arriver là il aura fallu 20 ans de recherche et développement, et plus de 100 brevets en supply chain. A terme, d’autres enseignes du groupe casino pourraient en bénéficier, comme Leader Price ou Franprix, et ce type d’entrepôt pourrait voir le jour en périphérie de toutes les grandes villes du pays.

 

Au Royaume-Uni, chaque jour, la technologie Ocado, développée par d’anciens membres de Goldman Sachs, représente l’expédition de près de 2 millions de produits depuis 3 entrepôts différents. Les taux de réussite et de rentabilité sont fascinants : 99% de produits non substitués et de commandes complètes, 95% des commandes livrées en avance ou à l’heure, et moins de 1% de casse et de pertes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *