Ikea recrute pour développer… la location de meubles ! Un modèle pour le retail de demain ?

Laisser un commentaire

Certains voient dans l’initiative la mort du retail, d’autres au contraire, sa renaissance : et si, au lieu de vendre et de seulement vendre, les enseignes de la grande distribution se mettaient aussi à louer, tous secteurs confondus, du meuble aux vêtements en passant par les plantes et le bricolage ??? C’est en tout cas l’idée d’Ikea, le géant suédois, qui a secoué le monde de la grande distribution en ce début du mois de mai 2019, en annonçant l’ouverture d’un secteur… location dans ses magasins !

 

« Le concept, nous y pensions depuis longtemps, nous le mettons simplement en pratique », confie l’un des dirigeants d’Ikea France. « Le principe, c’est que plutôt que de proposer uniquement à nos clients d’acheter, nous voulons développer des modèles multiples de retail et de relation client. Ce n’est pas la mort du retail, au contraire ! Car tout se complète et rien ne s’annule, c’est une démarche vertueuse qui va permettre d’offrir différents services, donc de faire venir du monde dans nos magasins, pour des raisons différentes qui vont s’harmoniser entre elles. Je m’explique : nous vendons des meubles et des objets pour la maison. Une fois qu’ils ont été utilisés, quand le client veut en changer, s’ils sont en bon état nous reprenons les meubles d’occasion et nous avons développé dans nos magasins un rayon dédié à ces reprises à moindre coût, sur le principe du meuble d’exposition bradé, sauf que là ce sont nos clients qui les ramènent : c’est bon pour la planète, et c’est bon pour les ventes puisque cela dégage au consommateur une enveloppe budgétaire qu’il va réinvestir directement dans nos magasins, sur place.

 

Proposer de la location de meubles neufs complète encore un peu mieux et un peu plus ces deux concepts déjà mis en place : pour quelques euros par mois, le client va pouvoir louer ses meubles le temps qu’il le voudra, avant de nous les ramener pour que nous puissions les vendre dans nos rayons dédiés à l’occasion. C’est le concept du leasing en voiture, et c’est très rentable ! Cela permet au contraire de dégager des marges importantes pour l’ensemble des activités de l’enseigne. Et donc d’embaucher : nous continuons à avoir besoin de vendeurs spécialisés dans le neuf, mais nous en avons aussi besoin pour nos rayons d’occasion, et désormais pour notre secteur location. Ce n’est pas la mort du retail, c’est son renouveau ! ».

 

Pour la direction d’Ikéa, « ce sont ces choix et ces innovations qui doivent permettre en simultané d’agir pour la planète et lutter contre le réchauffement climatique, tout en préservant le modèle de la grande distribution »… Une analyse confirmée par le Crédoc, le Centre de recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie : « Tous les dirigeants, tous les scientifiques, tous les experts, tous les rapports le disent aujourd’hui : on ne pourra sauver la planète qu’en changeant de modèle économique. Le capitalisme brutal, galopant et dévastateur doit s’arrêter, le consumérisme déraisonnable doit devenir citoyen et écologique, et les marques qui ne s’adapteront pas et qui ne prendront pas les devants quant à ces changements de modèles, seront vouées à disparaître. Le retail doit absolument devenir plus durable, au sens écologique du terme, pour durer ! C’est un euphémisme mais aussi une réalité absolue. Et ce ne sont pas ces changements qui nuiront au travail et à l’emploi, contrairement à ce que l’on croit : recycler, vendre des objets ou des meubles de seconde vie, transformer, sont autant d’action qui créent plus d’emplois que de simplement jeter ! ».

 

Pour l’Observatoire de la Consommation Responsable, « la formule de l’abonnement est de toute manière l’avenir de la vente en général. Regardez le succès des box, ces boîtes dédiées à la beauté, à la gastronomie, à la mode, au design, qui connaissent un succès fou sur un principe simple : on paye quelques euros mensuels pour un abonnement qui permet de recevoir, chaque mois, une sélection de produits sélectionnés en fonction des goûts, des besoins, des habitudes ou des envies de découverte du client, après qu’il a rempli un questionnaire. Résultat : pas de gâchis, des stocks qui correspondent exactement à ce qui doit être envoyé au consommateur, ni plus, ni moins, une fidélisation efficace et rentable, une logistique durable avec des emballages recyclables, et des valeurs qui portent le commerce équitable, les responsabilités sociales et environnementales, le bio, etc… ».

 

« C’est noble mais c’est aussi un business très juteux, et qui recrute chaque mois en logistique et en transport des dizaines de personnes ! », explique  l’Obsoco (Observatoire Société et Consommation). « C’est la même chose que pour la distribution de contenus vidéos, regardez Netflix : les consommateurs veulent du sur mesure qui soit aussi développement durable. Cela peut sembler paradoxal, et c’est justement là que les distributeurs doivent faire preuve d’imagination. Avec ce concept du ‘payez la même somme, raisonnable, tous les mois, puis servez vous selon vos goût’, c’est exactement cela. Et ça marche ! C’est plus sécurisant pour une enseigne de savoir qu’elle peut compter sur les finances générées par X abonnements fixes, tous les mois, avec de l’argent qui tombe de manière régulière, que de tabler sur d’hypothétiques acheteurs en magasins, nul ne sachant encore prédire l’avenir… Du coup, avec ces recettes fixes générées par les abonnements, les enseignes du retail investissent plus facilement, et donc, embauchent plus facilement, cela booste même la conclusion de contrats en CDI plutôt qu’en CDD, parce que le sentiment d’avoir une assise solide et des parachutes fiables est renforcé par ces revenus réguliers. L’abonnement, la location, qui complètent la vente unique en magasin et sur internet, sont de vraies clés pour la distribution demain. Les nouvelles habitudes de consommation ne tuent pas les anciennes, elles les complètent. A chacun, dans notre secteur, de suivre ces évolutions et de transformer ses modèles pour y correspondre ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *