Les nouveaux modèles de la distribution : une bonne nouvelle pour l’emploi

Des années que l’on crie au loup, à la fin de l’emploi dans les supermarchés, et dans la grande distribution en général : pourtant, le développement de nouveaux modèles de magasins semble dire tout le contraire. Aujourd’hui, la bataille est rude entre les différentes enseignes, et c’est à celle qui innovera en matière de flexibilité, d’horaires, de nouveaux services. Résultats : même si l’emploi qui se développe n’est pas forcément aux caisses, des dizaines de postes s’ouvrent pour répondre aux besoins de main d’œuvre et alimenter ces nouveaux services, faire tourner ces nouveaux points de vente, parfois de jour comme de nuit, et le cercle est vertueux : les clients sont au rendez-vous, le chiffre d’affaires grimpe, l’enseigne recrute.

Continuer la lecture

Distribution : mieux comprendre le nouvel accord sur les contrats courts

Alors que les syndicats et le patronat sont en pleines négociations avec le gouvernement pour tenter de trouver un accord sur la réforme de l’assurance chômage, et en particulier comment sanctionner les entreprises qui abuseraient du recours aux contrats courts, la grande distribution, elle, a déjà changé les règles entre la fin du mois de décembre 2018 et le début du mois de janvier 2019, discrètement, dans l’ombre choisie de la trêve des confiseurs… Pourtant, les distributeurs auraient pu s’en vanter, dans la mesure où c’est plutôt une bonne nouvelle pour les travailleurs du secteur : la Fédération du Commerce et de la Distribution a en effet accepté de signer, avec les syndicats majoritaires dans la branche, un encadrement de l’utilisation de ces contrats courts de manière à en « raisonner » l’usage.

Continuer la lecture

Les métiers de la distribution qui recruteront le plus en 2019 (2)

Chaque fin d’année, c’est une tradition : les cabinets de recrutement français et européens font leurs pronostics et cherchent à savoir quelles branches, quels secteurs, quels métiers recruteront le plus  au cours de l’année suivante. Pour 2019, les publications de différents experts sont tombées : dans le domaine de la vente et de la distribution, certaines compétentes et certains profils de postes ont le vent en poupe pour la nouvelle année qui s’annonce. Voici la suite des métiers que nous avons retenus, dans une liste non exhaustive !

Continuer la lecture

Magasins Auchan « sans personnel » : un modèle qui peut créer de l’emploi !

Evidemment, c’est un paradoxe provocateur, et on comprend bien que les syndicats de la grande distribution soient extrêmement dubitatifs et méfiants après l’annonce par le groupe nordiste d’hypermarchés Auchan du lancement sur le territoire français, dès le mois de mars 2019, de magasins dits « sans personnel » ; déjà expérimenté en Chine par l’enseigne française, le concept est simple et semble en même temps révolutionner les mœurs de la consommation courante : un point de vente ouvert tous les jours de la semaine et de jour comme de nuit, dans lequel le client peut entrer en s’identifiant grâce à une application téléchargée directement sur son téléphone portable. Une fois à l’intérieur, il suffira à l’acheteur de scanner ses produits, toujours avec l’application, et le total à payer sera directement prélevé sur son compte en banque.

Continuer la lecture

Les métiers de la distribution qui recruteront le plus en 2019 (1)

Chaque fin d’année, c’est une tradition : les cabinets de recrutement français et européens font leurs pronostics et cherchent à savoir quelles branches, quels secteurs, quels métiers recruteront le plus  au cours de l’année suivante. Pour 2019, les publications de différents experts sont tombées : dans le domaine de la vente et de la distribution, certaines compétentes et certains profils de postes ont le vent en poupe pour la nouvelle année qui s’annonce. En voici une petite liste non exhaustive.

Continuer la lecture

Gilets jaunes: e-commerce et plateformes logistiques en profitent et recrutent

Avec le mouvement des gilets jaunes et la crise qui secoue la France depuis bientôt un mois, les commerces physiques et la grande distribution souffrent terriblement et voient leur chiffre d’affaires s’abîmer de semaine en semaine. Les réapprovisionnements sont difficiles, et surtout les clients n’osent pas vraiment venir faire leurs courses dans les magasins le samedi, jour décrété par le mouvement pour les manifestations qui voient déferler sur Paris et toutes les grandes villes françaises des centaines, voire des milliers de manifestants survoltés mais aussi de casseurs. Echaudés par les dégâts des premiers « actes » des gilets jaunes, les commerçants eux préfèrent fermer boutique et descendre le rideau de faire plutôt que de subir une fois de plus les bris de verre et les pillages. Bref, ces fameux weekends qui précèdent les fêtes et qui sont traditionnellement les meilleurs de l’année en matière de chiffre d’affaires, sont devenus des weekends de banqueroute.

Continuer la lecture

But : pourquoi le géant du meuble redonne de l’espoir aux salariés de Fly

La marque d’ameublement, de design et d’électroménager française But, désormais filiale du groupe autrichien Lutz, reprise il y a deux ans par un ancien d’Intermarché, Alexandre Falck, connaît en ce moment une réussite commerciale et économique notable : plus de 300 magasins en France, près de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, une maison mère extrêmement puissante (4eme opérateur européen sur le marché du meuble, 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel pour l’Autrichien, qui possède près de 600 magasins)…. et une discrète opération de rachat du secteur, par grignotages successifs : l’opération la plus récente concernant 18 magasins Fly, via des négociations entamées mi-novembre 2018. Aujourd’hui, sans se faire trop remarquer, But est devenue l’enseigne numéro 3 du secteur du meuble dans l’Hexagone.

Continuer la lecture

Gilets jaunes : les salariés de certaines grandes surfaces au chômage technique

Au 14e jour de mobilisation des gilets jaunes, plusieurs préfectures ont fait le choix de faciliter le recours au chômage technique pour les entreprises en difficulté, coincées dans le bon déroulement de leur activité par les blocages de camions, de dépôts de carburants, ou les barrages filtrants. C’est particulièrement le cas des enseignes de la grande distribution, qui ont globalement perdu depuis le début du mouvement plus de 35% de leur chiffre d’affaires par jour depuis la première mobilisation du samedi 17 novembre 2018. Une catastrophe économique alors que la période du 15 novembre au 15 janvier est cruciale, juste avant les fêtes, pour les distributeurs.

Continuer la lecture

Les distributeurs, premières victimes de l’action des gilets jaunes

La mobilisation des gilets jaunes a déjà fait perdre, au sixième jour d’action partout en France, près des trois quarts de leur chiffre d’affaires hebdomadaire aux distributeurs, très dépendants de l’acheminement des marchandises par la route : rien que sur la journée d’action nationale de samedi 17 novembre 2018, ce sont 35% des recettes qui se sont envolées, évaporées sur le bitume des routes bloquées sur l’ensemble du territoire. Les distributeurs ont même entamé une action auprès de l’Etat, pour obtenir réparation.

Continuer la lecture

STOP au « Retail bashing » : non, le commerce physique n’est pas mort !

C’est en tout cas le titre de la dernière étude menée par CBRE Research France, à l’occasion du salon international de l’immobilier commercial (MAPIC), qui se tient à Cannes, sur la Côte d’Azur, en ce moment (du 14 au 16 novembre 2018). « Certes, tous les acteurs de l’environnement retail sont touchés par des mutations à l’œuvre », explique le directeur. « Chacun doit se remettre en cause et s’adapter, c’est un fait, et cela remonte à la faillite de Lehman Brothers il y a dix ans. La structure de l’offre commerciale et de ses réseaux de distribution est en train de changer. Mais en France, on sait repositionner les actifs et pérenniser leur valeur, ce qui fait qu’on résiste bien mieux qu’au Royaume Uni ou Outre-Atlantique. Les distributeurs français ont compris que le retail restait la clé du succès, combiné avec d’autres canaux de distribution qui le complètent mais ne l’annihilent pas. Le commerce physique reste indispensable aux yeux des consommateurs, c’est une certitude. A chaque marque de trouver un positionnement cohérent avec et à côté d’internet ».

Continuer la lecture